Contact

2 réflexions au sujet de « Contact »

  1. Joachim Dupuis

    Je vous remercie de votre analyse.
    Vous avez bien compris le sens de mon livre. D’ailleurs, vous faites vous-même très régulièrement de très bonnes analyses dans vos différents « articles ». Il n’ya guère que le point de rapprochement avec la notion d’affect de Deleuze qui soit moins juste ( et c’est pourquoi je ne le cite pas). Certes, la place me manquait pour marquer les différences avec Deleuze, Simondon, mais mon concept est plus proche de G.Châtelet et de Saul Bass. Merci en tous cas d’avoir parlé de mon livre.

    Répondre
  2. Ano

    Bonjour. J’ai lu votre série d’articles sur les zombies et quelque chose me frappa dedans. J’ai cru comprendre que vous disiez que les zombies enlevaient un certain aspect religieux de la vie humaine en naturalisant ce qu’il y a après la mort, et effectivement, si ce qu’il y a après la mort est connu, la religion dépérira (et je crois que c’est impossible). Je souhaiterais faire une remarque sur cet aspect à partir de mes lectures personnelles car cela expliquerait pourquoi les zombies sont dérangeants et angoissants. Julien Freund décrivait l’existence humaine comme reposant sur 6 essences : morale, politique, économique, esthétique, technique et religion, à partir desquelles on peut assembler d’autres activités (ex : le droit est la dialectique, la médiation entre morale et politique). La religion a pour donnée,pour origine, l’inconnu après la mort. Ainsi, les zombies annuleraient cette essence qu’est la religion, et c’est ça qui serait extraordinairement dérangeant. Dans le même ordre d’idée, imaginez une maladie qui annulerait le sens esthétique, ou le sens technique des humains (auquel cas nous deviendrions des singes stupides). Ce serait perturbant !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *